Conférence du 24 novembre 2016 à Paris

Dirigeants et managers : quelles équipes et quelles compétences pour réussir et préparer demain ?

 

Pour retrouver toutes les photos de l’événement  cliquez-ici

« L’employeur ne doit jamais perdre sa vision globale et ses objectifs futurs. » Patrick Deleau, Président Directeur Général de Legal Suite

 

Les bonnes pratiques du recrutement

Comment s’assurer de recruter la personne pour le bon poste et au bon moment ? Une question débattue le 24 novembre dernier lors d’une conférence organisée à Paris par Selescope. Une thématique sur laquelle ont échangé quatre dirigeants confrontés à cette problématique RH centrale dans une organisation.

Avec : Patrick Aisenberg, Directeur Associé de Linkbynet, Yann Lasnier, Secrétaire Général de la Fédération Leo Lagrange, Patrick Deleau, Président Directeur Général de Legal Suite et Damien Leblond, Directeur Associé de Selescope.

« L’important c’est le capital humain. Il faut savoir assembler les bonnes personnes dans une logique de complémentarité », affirme Eric Matarasso de 4ventsgroup. Dès lors, comment s’assurer que chaque collaborateur nouvellement recruté sera bien à sa place dans l’entreprise aujourd’hui comme demain ? L’enjeu est de taille, car l’inadéquation Homme-poste peut influer très concrètement sur la performance et les résultats de l’entreprise. C’est pour cela que Patrick Aisenberg de Linkbynet insiste pour que chacun de ses employés se pose la question suivante dès son arrivée dans l’entreprise : « Pourquoi suis-je ici ? » Après seulement le salarié pourra se mobiliser en pleine conscience et s’engager entièrement dans sa mission.

Attentions personnalisées

Patrick Aisenberg en est convaincu : il faut prendre chaque individu au cas par cas, sous son aile. Essentiel de prévoir, selon lui, un suivi rapproché du salarié dès sa période d’incubation et d’acculturation. Mais aussi tout au long de son parcours avec des attentions personnalisées. « Le piège serait de se projeter sur un profil puis de le laisser livré à lui-même. Il faut accompagner sa nouvelle recrue sur le long-terme », met en garde Damien Leblond de Selescope.

Or pour faire progresser l’entreprise, il faut également savoir faire évoluer ses collaborateurs. « Chez Leo Lagrange, tous nos managers ont bougé en interne, en commençant au plus bas. Cela fait partie de l’ADN de l’association », raconte Yann Lasnier. De son côté, Patrick Aisenberg parle de « méritocratie » pour définir sa politique de promotion interne. « Nos jeunes souhaitent évoluer tous les deux ans, ce qui nécessite un suivi complexe et soutenu de la part de notre équipe RH », ajoute-t-il. En complément, Patrick Deleau de Legal Suite estime qu’il est indispensable de s’appuyer sur la reconnaissance de ses pairs, et valoriser autant les qualités personnelles que professionnelles.

Challenger les équipes

Ainsi, tous les deux ans, Linkbynet casse ses habitudes et ses méthodes de travail pour challenger ses équipes. Mais quand la promotion en interne n’est pas suffisante pour faire grandir l’entreprise, il est temps d’aller chercher de nouveaux talents à l’extérieur. « Faire appel à des compétences externes s’avère aussi très enrichissant. Selescope nous a par exemple permis de recruter un profil auquel nous n’aurions jamais pensé à faire appel« , souligne Yann Lasnier. « Recruter un manager issu d’une entreprise plus importante permet de profiter de son expérience », témoigne Damien Leblond de Selescope. Un point de vue que partage Patrick Deleau pour qui : « L’employeur ne doit jamais perdre sa vision globale et ses objectifs futurs ».

 

Retrouvez les différents témoignages réalisés lors de la conférence :