Cabinet de recrutement Système d’Information

DSI : de fins stratèges

Les Directeurs des Systèmes d’Information (DSI), Directeurs et Responsables Informatiques s’imposent au cœur de la stratégie de la sacro-sainte transition numérique. En France, plus de 85% des décideurs IT travaillent pour la transformation digitale, et la moitié ont un budget en hausse dédié à cette mission, selon le Baromètre de la transformation numérique JDN/Club Décision DSI/IT Research 2016*.

Face à cet enjeu majeur que représente la transition numérique, le DSI occupe une position étroitement liée à la direction générale. Il a souvent un profil senior, mêlant plusieurs compétences telles que le management, le conseil, ou encore l’ingénierie informatique. Finie la simple fonction de back office, le DSI est désormais au carrefour de tous les métiers de l’entreprise et ses missions sont multiples : technologie, produits et services, orientation clients, marketing et business jusqu’à la chaîne de valeurs où l’information est à la base de certaines activités de l’entreprise. Le décideur IT doit tenir compte des coûts tout en restant concurrentiel. En parallèle, il doit aussi accompagner l’entreprise et les métiers dans leur mutation technologique et les nouveaux usages. C’est un véritable évangéliste et même un coach. C’est lui qui diffuse les meilleures pratiques digitales qu’il a lui-même dénichées au cours de ses recherches. Mais il doit aussi prendre de la hauteur pour aider la direction générale dans la définition dans la stratégie numérique de l’entreprise.

On constate que le DSI est désormais moins un acteur exécutant qu’un stratège. Autant de challenges pour la fonction DSI, principalement masculine puisque seules 27% de femmes occupent ces postes, d’après l’enquête Femmes du Numérique réalisée par le Syntec Numérique et publiée en mars 2016. Quant au futur, l’arrivée des produits intelligents va progressivement modifier le périmètre des DSI, qui devront rester vigilants sur la cybersécurité, la culture des employés et les nouveaux modèles économiques.

* L’étude en question a été réalisée en juin, juillet et août 2016 auprès de 627 directeurs et responsables informatiques français d’entreprise ou d’administration publique, tous membres du Club Décision DSI.