Attractivité et développement du Grand Ouest : Recruter des cadres

Le recrutement est un des enjeux majeurs du développement des entreprises du Grand Ouest (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Basse Normandie). Conscientes des atouts de leur région, elles investissent dans leur capacité à attirer les ressources humaines capables de dynamiser la croissance.

 

20 000 projets de recrutement sont à prévoir en 2016 avec une cible composée à 54% de cadres de 25 à 35 ans, Nantes ne manquant pas de postes pour de jeunes cadres, principalement dans le tertiaire, en particulier dans l’informatique, la banque, la finance ou encore les services d’administration. La région Bretagne, forte de ses 4 pôles de compétitivité (Images et Réseaux, Mer Bretagne, Valorial et Automobile haut de gamme) offre elle aussi une grande variété dans les secteurs et les fonctions où trouver un emploi.

Malgré un bassin a priori favorable – Rennes et Nantes se situent respectivement à la 5ème et 6ème place du palmarès des villes où il fait bon étudier, l’académie rennaise est la meilleure de France avec un taux de réussite au bac de 87,9 % loin devant les autres, à Nantes, le nombre d’offres d’emploi pour cadres s’élève à 16,9 pour 1 000 habitants – 32% des recrutements sont jugés comme potentiellement difficiles. Domaine d’expertise pénurique, expérience d’un type de vente complexe, faiblesse des rémunérations proposées… Pour réussir à attirer les hommes et les femmes qui porteront le développement, il existe dans ces territoires un réel besoin d’expertise dans la connaissance économique locale et des populations.

 

L’Île de France est le concurrent de recrutement principal avec 53% du solde migratoire. Néanmoins, il est à souligner que 58% des cadres en France sont prêts à un éventuel départ hors de leur région d’emploi ; cette mobilité nationale étant motivée par le désir de se rapprocher de la mer (55%), de vivre dans une métropole à taille humaine (54%) ou encore d’être connecté à d’autres grandes villes européennes (33%).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Grand Ouest dispose de réels atouts : qualité de vie, proximité avec la mer, climat favorable, forte culture… Cependant, pour que la région puisse en tirer parti et entrer dans une phase de fort développement, elle doit s’intégrer dans le cercle vertueux suivant : si le territoire est dynamique, il attire les candidats ainsi, il peut se développer et donc attirer de nouveau. Pour dynamiser la zone, l’enjeu principal réside dans le développement des axes de transports européens afin de satisfaire le troisième critère de décision migratoire.

Graph3